Publié le 16 Janvier 2016

Lasagnes de chou vert (lactose free)

J'ai fait cette lasagne hier et elle a eu beaucoup de succès, même chez les enfants ! Voilà un bon plat réconfortant et de saison, après un bon bol d'air hivernal !

Pour environ 4 personnes

  • feuilles extérieures d'un chou vert frisé
  • 500 g de hâché porc et veau
  • 1 petit oignon
  • 1 boîte de tomates pelées en cube
  • 1 grosse cuillère à soupe de farine (pour rendre le plat gluten free, remplacer la farine par une plus petite cuillère de maizena)
  • 2 cuillères à soupe de purée d'amandes ou de noix de cajou
  • 1 fromage de chèvre frais type Chavroux
  • environ 8 pommes de terres cuites (selon leur taille) coupées en rondelles
  • 1 grosse cuillère à soupe de chapelure
  • sel, poivre, muscade.

Prélever les feuilles extérieures du chou, il en faut une bonne dizaine. Les rincer, puis les précuire quelques minutes à l'eau bouillante salée, jusqu'à ce que le "tronc" central des feuilles soit attendri. (Je vous conseille de couper la partie la plus inférieure et plus grosse du "tronc" des feuilles de chou les plus externes, qui sont plus coriaces) . Egoutter les feuilles de chou.

Préparer la béchamel sans lactose : mélanger la farine et la purée d'amandes ou de noix de cajou, puis délayer petit à petit avec 250 ml d'eau. Saler, poivrer, ajouter un peu de noix de muscade. Faire épaissir dans un poêlon sur feu doux sans cesser de remuer, ou au micro-ondes à 750 watt par tranches de 40 secondes en mélangeant entre chaque tranche. Ajouter ensuite le chavroux et les tomates pelées en cube. Si la sauce est trop épaisse, ajouter un peu d'eau ou de crème de soja.

Peler et émincer l'oignon. Le faire dorer dans un peu d'huile d'olive, puis ajouter le hâché. Le laisser cuire quelques minutes en l'écrasant à la fourchette comme pour une bolognaise.

Dans un plat à gratin, alterner les couches de feuilles de chou avec les couche de viande hâchée+ béchamel et les couches de pommes de terre en tranches+ béchamel. Terminer par une couche de chou couverte d'un peu de béchamel et saupoudrée d'un peu de chapelure.

Faire cuire au four à 180°C pendant environ 20 minutes.

Lasagnes de chou vert (lactose free)

Publié le 14 Janvier 2016

Macarons à la noisette

Cette semaine j'avais des blancs d'oeufs à utiliser, et j'ai voulu faire des macarons ... mais en ouvrant l'armoire, "catastrophe" : plus de poudre d'amandes ! Qu'à cela ne tienne, j'avais encore de la poudre de noisettes en stock, et me suis donc dit que j'allais essayer des coques de macarons à la noisette !! J'ai checké sur le net, c'était faisable ! Alors, chance du débutant ou pas, je ne sais pas ?! , mais toujours est-il qu'ils étaient très réussis, et que ce petit goût de noisettes associé à une ganache au chocolat noir, ça n'est pas mauvais du tout !

Les coques de macarons sont gluten-free (la ganache par contre contient du lactose).

Pour environ 15 macarons (selon leur taille) :

  • 2 blancs d'oeufs (idéalement "vieillis au frigo", c'est à dire que vous les séparez des jaunes et les laissez trainer quelques jours dans le frigo dans un bol couvert d'un film alimentaire troué, et que vous les ramenez à température ambiante quelques heures avant de faire vos macarons. Ca augmenterait les chances de réussite de vos macarons, dixit les pros de la chose tels que Mercotte !)
  • 150 g de sucre impalpable
  • 85 g de poudre de noisettes (+ facultatif : quelques pincées pour décorer vos macarons)
  • 20 g de sucre en poudre
  • pour la ganache : 100 g de chocolat noir + 100 ml de crème 30%MG + une petite noix de beurre

Préparer d'abord la ganache pour qu'elle ait le temps de durcir : Hacher grossièrement le chocolat au couteau. Faire bouillir la crème fraîche dans un poêlon ou au microonde. Verser la crème en deux fois sur le chocolat, en mélangeant bien jusqu'à obtenir un mélange lisse et brillant. Ajouter alors la petite noix de beurre, mélanger jusqu'à ce que le beurre soit fondu et incorporé, puis réserver au frigo.

Pour les coques de macarons :

Mixer ensemble la poudre de noisettes et le sucre impalpable pour obtenir une poudre bien fine, puis la tamiser.

Monter les blancs en neige, ajouter la moitié du sucre en poudre dès que le mélange devient bien mousseux, puis ajouter le reste du sucre en battant à grande vitesse jusqu'à ce que les blancs soient bien fermes ( il faut obtenir l'effet "bec d'oiseau" où lorsqu'on retire les fouets cela forme des petites montagnes type... bec d'oiseau !)

Procéder ensuite au macaronage : Ajouter la poudre de noisettes/sucre impalpable aux blancs, et bien mélanger à la spatule en silicone. Ne pas avoir peur d'y aller assez franchement, il faut obtenir une pâte lisse et brillante. Une erreur souvent responsable du ratage des macarons est de ne pas mélanger suffisamment longtemps à cette étape... (bon, après, il ne faut pas mélanger trop non plus, hein... c'est tout un art, les macarons !!).

Remplir une poche à douille munie d'une douille ronde d'environ 8mm de diamètre (la douille que j'ai utilisée était trop grande --> la pâte coulait donc trop vite, ce qui explique la forme quelque peu artistique de mes macarons noisettes ;-) ) . Dresser des petits tas de pâte d'environ 2 cm, bien espacés, sur une plaque du four couverte de papier sulfurisé ou d'une feuille silicone. Laisser croûter (= un peu sécher) les macarons 30 minutes à l'air libre.

(Facultatif : vous pouvez saupoudrer vos coques d'une pincée de poudre de noisettes pour une petite touche déco ! )

Préchauffer le four à 160°C en y laissant une plaque afin qu'elle chauffe. Déposer votre plaque à macarons sur cette plaque chaude et vide (ça aiderait à former la collerette, dixit les mêmes experts en la matière). Cuire les macarons pendant environ 13 à 15 minutes (surveiller, ça dépend un peu de votre four... il faut que la collerette soit bien solidaire de la base, et qu'ils se décollent bien quand vous en détachez un. Là aussi c'est un peu une question d'habitude... Moi je n'en fais pas très souvent, je les avais sortis du four après 13 minutes mais les ai remis un peu car quand j'essayais de les décoller, la moitié du macaron restait collée à la plaque car ils n'étaient pas assez cuits). Les décoller et les faire refroidir sur une grille.

Assembler les macarons en les accolant par deux après en avoir tartiné un généreusement de ganache au chocolat.

Les conserver au frigo, et se montrer patient : un bon conseil, il vaut mieux attendre le lendemain avant de les déguster, ils n'en seront que meilleurs et bien plus moelleux !!