Articles avec #recettes de fetes tag

Publié le 16 Avril 2017

Voici la recette de la tarte que j'ai faite pour fêter Pâques en famille. C'est la recette de la candidate belge du Meilleur Pâtissier de la saison dernière, Mélanie, qui tient le beau blog blog "Maman fait un gâteau" : http://www.mamanfaitungateau.be/2017/04/04/tarte-fraise-framboise-pistache-2/

Franc succes pour cette tarte, que j'avais customisée en forme d'œuf de Pâques ! 

Pour 8 personnes : 

Pour la pâte sablée : 

  • 130 g de farine
  • 25 g de fécule de pommes de terre
  • 1/2 jaune d'oeuf cuit dur passé au tamis pour obtenir de tous petits bouts de jaune
  • 45 g de sucre impalpable
  • 130 g de beurre à température ambiante 
  • 1 pincée de fleur de sel

Pour la ganache chocolat blanc - pistaches : 

  • 75 g de chocolat blanc
  • 250 ml de crème fraiche minimum 30% de MG
  • 25 g de pâte de pistaches
  • 1 feuille de gélatine (2g)
  • facultatif : colorant vert (je n'en ai pas mis)

Pour la déco : 

  • 4 cuill. à soupe de gelée de framboises ou de fraises (je n'en avais pas donc j'ai mis moitié gelée de groseilles, moitié confiture de framboises passée au tamis pour enlever les pépins)
  • 250 g de framboises
  • 125 g de myrtilles
  • 400 g de fraises 
  • 1 cuill à soupe de pistaches non salées grossièrement hachées

La veille :  Préparer la ganache : Faire ramollir la feuille de gélatine dans de l'eau froide. Hacher grossièrement le chocolat blanc. Faire chauffer la crème avec la pâte de pistaches (pas besoin d'amener à ébullition). Verser la crème chaude sur le chocolat blanc, bien mélanger pour obtenir un mélange lisse (au besoin si ça n'est pas bien homogène, passer un coup de mixeur plongeur). Ajouter la feuille de gélatine ramollie, et éventuellement quelques gouttes de colorant vert. Couvrir au contact de film alimentaire, et mettre au frigo au moins 12h. (La ganache se conserve bien quelques jours au frigo si vous voulez la réaliser plus longtemps à l'avance)

Le jour même : 

Préparer le sablé : Mélanger à la fourchette le beurre mou avec le sucre et le jaune d'oeuf, puis ajouter la farine, la fécule et la fleur de sel et mélanger à la main pour obtenir une boule de pâte encore un peu collante. Entourer la pâte de film alimentaire et la laisser reposer au frigo 20 minutes.  (la pâte peut se congeler crue si vous souhaitez la préparer plus longtemps à l'avance)

Préchauffer le four à 170°C. Etaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé jusqu'à une épaisseur d'environ 4 mm. Découper au couteau votre fond de tarte de la forme souhaitée (moi ici je l'ai fait en forme d'oeuf, et j'ai ré-étalé les chutes de pâtes pour découper un ruban et un noeud). Faire cuire la pâte sur la feuille de papier sulfurisé pendant environ 15-20 minutes (surveiller qu'elle ne colore pas trop). La laisser refroidir avant de la manipuler car elle est assez friable. 

Réchauffer la gelée de fruits rouges pour pouvoir l'étaler plus facilement sur le fond de tarte. 

Fouetter la ganache au batteur électrique pour l'alléger et lui donner du volume. La mettre dans une poche munie d'une douille 10 mm, et dresser de beaux petits tas de ganache sur le sablé couvert de gelée.

Laver et sécher les fruits rouges, les couper en deux au besoin, et les disposer joliment sur la tarte. Garnir de pistaches grossièrement hachées.

 

Tarte aux fruits rouges et aux pistaches

Publié le 10 Décembre 2016

Une fois n'est pas coutume ... c'est le petit frère (initiateur de ce blog il y a quelques années!) qui propose une recette ...  Quel honneur ;-) ! 

Vu les talents familiaux, j'ai effectivement été désigné comme volontaire pour la bûche de Noël dans la belle famille, avec un challenge supplémentaire ... la bûche doit être sans gluten et avec un minimum de lactose !

Je me suis inspiré d'une recette de Mercotte de bûche poire-chocolat que j'ai un peu adaptée à ma sauce. 

Elle se compose d'un biscuit royal, d'un croustillant praliné, d'un crémeux à la poire et enfin d'une mousse au chocolat  ... bref il y a un peu de boulot en perspective mais vous verrez ça se passera bien.

J'ai réalisé la bûche avec un moule Silikomart de 25x9cm que j'ai trouvé chez International Home of Cooking dans le centre de Bruxelles. On peut aussi utiliser le kit à bûche vendu chez Alice Délice, avec moule à insert en silicone inclus. 

Version d'Appétissant ;-)

Version d'Appétissant ;-)

Alors il vous faudra ....

Biscuit Royal

Ce biscuit est basé sur une autre recette disponible sur ce blog: le trianon au chocolat

  • 2 blancs d’oeufs
  • 40 g de sucre semoule
  • 40 g de sucre impalpable
  • 40 g de poudre d’amande
  • 10 g de farine de riz (ou de farine normale si vous n'êtes pas intolérant au gluten)

 

Préchauffer le four à 200°C. Fouetter les blancs en neige, puis ajouter le sucre semoule en continuant à battre pour les meringuer.  Mélanger le sucre impalpable, la poudre d’amande et la farine pour qu’il n’y ait plus de grumeaux, puis les ajouter délicatement aux blancs d’oeufs. 

Couvrir le fond d’un moule à bords amovibles de papier sulfurisé, remettre les parois du moule, puis verser et bien étaler la pâte au fond du moule. Saupoudrer d’une cuill. à soupe de sucre glace,  puis mettre au four 12 minutes environ. Laisser refroidir.

 

Idéalement le biscuit devrait être préparé dans un moule rectangulaire aux dimensions du moule à bûche ... mais comme je n'en ai pas ... je l'ai cuit dans un moule à manquée d'un diamètre de 22cm. J'ai ensuite découpé un rectangle un peu plus petit que mon moule à bûche.

 

Croustillant Praliné

  • 60g  de noisettes
  • 60g d'amandes blanches
  • 80g de sucre
  • 80g de cornflakes (ou de crêpes dentelles si vous n'êtes pas intolérant au gluten)
  • 80g de chocolat noir (ou au lait si vous préférez) 

Traditionnellement le croustillant se prépare avec des crêpes dentelles, mais pour la version sans gluten j'ai remplacé les crêpes dentelles par des cornflakes.

 

Faîtes torréfier les fruits secs à 165° pendant 20 min. Mondez les noisettes, la peau devrait partir facilement. Personnellement, je  met les noisettes dans un essuie propre et j'essaie de les rouler pour faire partir la peau. 

Préparez un caramel, Mercotte recommande de préparer un sirop avec du sucre et de l'eau et d'y insérer les fruits secs. En ce qui me concerne ça n'a absolument pas marché du coup j'ai fait comme d'habitude finalement ... J'ai préparé un caramel à sec en faisant fondre le sucre dans un poêlon à feu moyen sans ajouter d'eau et en "remuant" de temps en temps en inclinant le poêlon.. Arrêtez le feu dès que le caramel prend une jolie couleur blonde. 

Placez les fruits sec sur une feuille silicone et verser le caramel dessus. Laissez ensuite durcir quelque minutes.

Une fois durci, cassez le caramel-noisettes-amandes en bloc et mettez dans un hachoir/mixer. Vous allez d'abord obtenir une poudre, puis petit à petit l'huile des fruits va permettre d'avoir une pâte de plus en plus lisse, le fameux praliné !  

Attention cela va mettre votre mixeur à rude épreuve, veillez à le faire en plusieurs fois afin de ne pas griller le moteur !  ... si vous commencez à sentir une odeur de brûlé, faites une pause et laissez refroidir un peu le hachoir !

 

Faites fondre  le chocolat au bain-marie (pas plus de 45°C) et y ajouter la pâte pralinée. Bien mélanger. ajoutez  enfin les corn flacks émiettés et étalez une petite couche de ce mélange sur le biscuit royal ( ne pas faire une couche trop épaisse pour que ça ne soit pas écœurant. Étaler le reste du croustillant sur une feuille de silicone, laisser durcir puis couper en petits carrés pour faire des pralines :-) )

Réservez au frais afin que le croustillant se solidifie.   

 

Crémeux à la poire

  • 200 g de poire mixée  (j'ai utilisé une grosse poire bien mure cuite puis mixée) 
  • 2 oeufs et 2 jaunes d'œufs
  • 1 gousse de vanille
  • 40g de sucre
  • 2g (1 feuille) de gélatine
  • 70g de beurre (c'est le seul ingrédient avec un peu de lactose utilisé dans la recette, mais le beurre en contient peu) )
  • 1 cuillère à soupe d'alcool de poire williams (facultatif)

Ramolissez la gélatine dans de l'eau froide. Faîtes chauffer dans une casserole les jaunes d'oeufs, les oeufs, le sucre, le jus de poire et les graines de la gousse de vanille.

Si vous voulez éviter d'obtenir des oeufs brouillés aux poires, fouettez sans cesse. Arrêtez lorsque le mélange épaissi, juste avant ébullition. 

(Perso, j'ai utilisé mon thermomètre de cuisine et j'ai arrêté vers 95°) . Dans la version initiale je n'ai pas mis d'alcool de poire mais je pense que ça permettra de relever le goût et de faire plus trancher les poires par rapport au chocolat. 

 

Ajoutez la gélatine ramollie et essorée. Laissez refroidir jusqu'à 35°/40° avant d'ajouter le beurre.  Lissez ensuite au mixer plongeant en essayant de ne pas rajouter d'air. Introduisez le mixer penché dans la crème avant de le remettre droit. 

 

Normalement il faut utiliser un moule à insert mais comme je n'en ai pas ... j'ai filmé un moule à cake rectangulaire dans lequel j'ai versé l'insert poire. ( Facultatif : enfoncer quelques dés de poire au sirop dans la crème. )

Placez le moule au congélateur pendant quelques heures (perso je l'ai mis une nuit)

 

Mousse au chocolat

 

Il s'agit d'une mousse au chocolat façon bombe au chocolat, la recette de la bombe est ici

  • 200g chocolat noir (j'utilise le chocolat noir patisserie bonneterre qu'on peut trouver en magasin bio) 
  • 2 feuilles (4g) de gélatine
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 50cl de crême 35% matière grasse (sans lactose pour moi) 

Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide. 

Réalisez d'abord une "pseudo" crème anglaise en faisant chauffer 10cl de crème avec les jaunes d'oeufs jusqu'à 82°C. J'ai lu quelque part qu'il fallait utiliser une toute petite casserole afin que le thermomètre puisse être entièrement dans le liquide et prendre la bonne température. Fouettez en permanence ... Donc oui vous avez bien lu, il faut avoir le thermomètre dans une main et le fouet dans l'autre ... ce qui, dans mon cas, devait être assez artistique ! Heureusement que j'étais seul à la maison :-)

essorez la gélatine puis la faire fondre dans la crème anglaise. 

 

Faites fondre le chocolat au bain marie et émulsionner avec la "crème anglaise" pour obtenir une sorte de ganache. 

Montez le reste de la crème en chantilly et incorporer délicatement au chocolat à la maryse. Je vous conseille de le faire en plusieurs fois en commençant d'abord avec 1/3 de la crème pour détendre le chocolat.

 

Montage

 

Versez votre mousse au chocolat dans le moule à bûche à peu près jusqu'à la moitié de la hauteur. Démoulez votre insert à la poire et enfoncez le dans la mousse.

(Facultatif : Eventuellement, couvrir de quelques dés de poires caramélisés dans un peu de beurre et de sucre dans une poêle.)

Remettez un peu de mousse au chocolat par dessus si il vous reste de la place. 

Enfoncez ensuite  délicatement le biscuit royal/praliné et remettez un tout petit peu de mousse dessus.

Lissez le tout avec une spatule.

Il vous restera un peu mousse et c'est normal ! J'ai fait quelques verrines avec l'excédent de mousse.

 

Vous pouvez voir un exemple de montage sur cette vidéo (avec une autre recette ceci-dit)

 

Placez le tout au congélateur pour quelque heures.

Démoulage (à réaliser quelques h avant de servir) : 

 

J'avais quelques appréhensions pour le démoulage qui finalement s'est très  bien passé.

Si la bûche est bien congelée, ça ne devrait pas poser de soucis. J'ai légèrement décollé les bords à la spatule avant de retourner la bûche et de la démouler délicatement. 

 

Nous l'avons laissée  décongeler environ 4h avant dégustation. 

 

Décoration

 

Je conseillerais juste de soupoudrer de cacao amer et de mettre quelques petites décorations. Comme il me restait des blancs d'oeufs, j'ai fait quelques  coques de macarons que j'ai utilisées pour décorer la buche. 

Autre idée décor : saupoudrer de cacao amer, puis décorer  d'une alternance de boules de poires (détaillées à la cuillère parisienne et cuites dans un léger sirop pour qu'elles ne brunissent pas) et de truffes en chocolat .

 

 

 

Préparation de l'insert à la poire

Préparation de l'insert à la poire

Préparation du biscuit royal et du praliné

Préparation du biscuit royal et du praliné

montage de la bûche

montage de la bûche

A la découpe

A la découpe

Publié le 4 Décembre 2016

Voilà une idée de custommisation sympa pour un goûter en l'honneur du Grand Saint :-) 

Rien de compliqué: du massepain à rouler (c'est meilleur selon moi que la pâte à sucre), un brin de patience et le tour est joué ! 

J'ai utilisé ici comme base un gâteau moelleux au chocolat cuit dans le moule Modulo de Flexipan, qui a déjà presque la forme souhaitée. Mais un peu de découpage dans un gâteau rond fonctionnera très bien aussi.  

Recette du moelleux au chocolat

  • 3 oeufs
  • 125 G sucre
  • 125 G beurre
  • 125g chocolat noir
  • 50 G de farine 

Préchauffer le four à 180 degrés. Faire fondre le chocolat avec le beurre. Ajouter le sucre et les jaunes d'œufs, bien mélanger. Ajouter la farine, bien mélanger. Ajouter ensuite délicatement les blancs d'œufs battus en neige. Faire cuire environ 35 minutes (le centre doit rester un peu humide). Démouler et faire refroidir sur une grille. 

Decouper le gâteau à la forme voulue, et décorer avec le massepain à rouler finement étalé (au rouleau à pâtisserie saupoudré de sucre impalpable pour éviter que ça ne colle).

 

 

 

Publié le 24 Octobre 2016

Aujourdhui je vous propose non pas une vraie recette, mais plutôt une idée et explication de customisation d'un simple gâteau rond en quelque chose qui fera briller les yeux des ptits garçons ! (Ou des petites filles... oublions les clichés,  après tout elles peuvent aussi aimer les dinos :-)! ) 

Voici donc le gâteau que j'ai fait pour les 5 ans d'un petit fan de dinos et autres dragons ! 

  • Un gâteau rond d'environ 25 cm de diamètre et d'environ 5 cm d'épaisseur 
  • 2 petits paquets de pâte d'amandes à rouler verte (ou de pâte à sucre verte, mais perso je trouve que la pâte d'amandes, c'est meilleur ;-) ) 
  • 1 Toblerone 
  • un peu de pâte d'amandes à rouler rouge et blanche (ou pâte à sucre) 
  • 1/2 barre de chocolat noir fondu
  • sucre impalpable 

Découper le gâteau selon le schéma, recouper un peu l'avant de la tête pour créer le museau (cfr 2eme schéma)  et assembler le dino sur un plateau couvert de papier alu. 

Etaler très finement la pâte d'amande verte avec un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail, tous les 2 saupoudrés de sucre impalpable pour éviter que Ça ne colle. Il faut obtenir un grand ovale d'environ 30cm de large, de la longueur du dino, et d'environ 3mm d'épaisseur. Avec l'aide de quelqu'un pour plus de facilité, déposer la pâte d'amandes sur le gâteau. Avec les doigts faire bien  épouser toutes les formes du gâteau avec la pâte d'amandes, puis découper le surplus à la base avec un bon couteau. Faire deux petites oreilles avec une chute de pâte d'amandes verte. 

Détacher les morceaux de Toblerone. Poser une assiette sur une petite casserole d'eau bouillante. Passer la base de chaque morceau de Toblerone quelques secondes sur l'assiette chaude pour la faire fondre un peu afin qu'ils collent bien sur le gâteau, et les déposer pour former la crête du Dino. 

Faconner une langue avec la pâte d'amande rouge, et des yeux et des griffes avec la blanche. Faire les pupilles avec un cure dent trempé dans le chocolat noir fondu. Former les narines avec l'arriere d'un bic ou avec le pouce de votre petit bout, qui sera ravi de vous aider :-)! 

Gâteau Stégosaure ou Eliott le dragon
Gâteau Stégosaure ou Eliott le dragon
Gâteau Stégosaure ou Eliott le dragon
Gâteau Stégosaure ou Eliott le dragon

Rédigé par APpetissant

Publié dans #Recettes de fêtes

Publié le 26 Décembre 2015

Bûche façon Mont-Blanc

Je suis fan de montagne, certes, mais figurez vous que le Mont-Blanc n'est pas que le plus haut sommet d'Europe... c'est aussi un délicieux dessert à base de meringue, de chantilly et de crème de marrons ! Je l'ai réalisé sous forme de bûche pour la Noël 2014, et ça a été un franc succès. Mon beau-frère a déclaré que c'était son dessert préféré, et même mon petit cousin de 5 ans qui n'aime pas la purée de marrons a adoré, c'est dire :-) ... Et on me l'a re-réclamée pour Noël 2015...

Je vous livre la recette trop tard pour la Noël de cette année, mais vous pouvez vous en servir pour la bûche du Nouvel-An, ou la garder en réserve pour Noël 2016 ;-) !

Je me suis une fois encore basée sur une recette de Sylvie Aït-Ali du blog www.amusesbouches.fr . Vous pouvez trouver la recette originale et ses magnifiques photos ici :

http://www.amusesbouche.fr/2014/12/gateau-mont-blanc.html

Je vous conseille de préparer les meringues et la mousse de marrons la veille, mais il faut faire le montage le jour même, maximum 4 heures avant de servir sans quoi la meringue se ramollit trop.

Pour environ 8 personnes :

Pour la meringue :

  • 2 blancs d'oeufs
  • 100 g de sucre

Pour la mousse de marrons :

  • 2 jaunes d'oeufs
  • 15 cl de lait
  • 45 g de sucre
  • 6 g de maizena
  • 160 g de crème de marrons (pas la purée ! La crème de marrons est plus foncée et plus sucrée)
  • 160 ml de crème fraiche à minimum 30% MG
  • 30 g de chocolat noir
  • 2 feuilles de gélatine

Pour la crème de marrons :

  • 100 g de purée de marrons
  • 100 g de crème de marrons

Pour la chantilly :

  • 20 cl de crème fraiche minimum 30% MG
  • 60 g de mascarpone
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 petite cuillère à soupe de sucre

Pour le montage et la décoration :

  • 1 barre de chocolat noir
  • chocolat finement râpé, marrons glacés, sapins en chocolat noir, ... laissez libre court à votre imagination !!

La veille :

Préparer les meringues :

Battre les blancs d'oeufs en neige. Quand ils deviennent bien mousseux, ajouter le sucre en 2 fois en continuant à battre jusqu'à obtenir une meringue ferme et brillante. La mettre dans une poche à douille, et former sur la plaque du four couverte d'une feuille silicone ou de papier cuisson deux rectangles d'environ 7 cm sur 22 cm. Avec le reste de meringue, dresser de petits sapins pour décorer le pourtour de la buche, ou faire deux rectangles plus petits pour une 2ème mini bûche. Faire cuire minimum 1h30-2h au four à 100°C (les petits sapins seront sans doute cuits avant, les sortir au bout d'une heure environ). Il faut que les meringues soient bien cuites à coeur sinon elles ramolliront trop vite dans la bûche ! Laisser refroidir les meringues dans le four éteint, porte entrouverte.

Préparer la mousse de marrons :

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l'eau froide. Faire chauffer le lait au micro-ondes ou dans un poêlon. Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre et la maizena. Ajouter le lait chaud en continuant de mélanger. Faire épaissir sur feu doux en mélangeant sans arrêt (ou au micro-ondes par tranches de 30 secondes jusqu'à épaississement, en fouettant entre chaque tranche de cuisson). Ajouter hors du feu la gélatine essorée, puis la crème de marrons. Bien mélanger et laisser un peu refroidir.

Battre la crème fraîche bien ferme et l'ajouter délicatement au mélange précédent refroidi. Verser cette mousse en une couche d'environ 2 cm d'épaisseur dans un moule rectangle silicone à petits bords (type moule à biscuits roulés Flexipan), ou à défaut sur une plaque du four couverte de film alimentaire. Laisser prendre au frigo jusqu'au lendemain.

Le jour même :

(Pour plus de facilité de démoulage, vous pouvez congeler la mousse de marrons réalisée la veille pendant une heure avant de la démouler, mais je n'ai jamais trouvé ça nécessaire, ça se démoule bien tel quel avec le moule Flexipan).

Faire fondre la barre de chocolat au bain-marie ou au microonde à sec à 500 watt pendant environ 1min30 sur une sous-tasse. Badigeonner au pinceau la face inférieure des rectangles de meringue au pinceau et laisser sécher.

Faire la crème de marrons : Mélanger au fouet les 100 g de crème de marrons et les 100g de purée de marrons, et mettre ce mélange dans une poche à douille.

Fouetter aux batteurs électriques la crème fraîche avec le mascarpone, le sucre et le sucre vanillé pour obtenir une chantilly bien ferme.

Démouler la mousse de marrons et y découper deux rectangles de la même taille que les rectangles de meringue.

Procéder au montage : sur un plat à cake, mettre un rectangle de meringue. Déposer sur la meringue un rectangle de mousse de marrons. Tartiner d'une petite couche de chantilly. Puis à la poche à douille, mettre une couche de crème de marrons. Recouvrir du 2ème rectangle de meringues, puis d'un 2 ème rectangle de mousse de marrons. Recouvrir ensuite toute la bûche de chantilly, et réserver au frigo jusqu'au moment de servir. Décorer de chocolat râpé, sapins de meringues, sapins en chocolat, brisures de marrons glacés, ... selon votre inspiration !

De G à D, les meringues badigeonnées de chocolat, la mousse de marrons gélifiée, la crème de marrons à mettre en poche à douille, puis le montage

De G à D, les meringues badigeonnées de chocolat, la mousse de marrons gélifiée, la crème de marrons à mettre en poche à douille, puis le montage

Voilà ce que ça donne à la découpe

Voilà ce que ça donne à la découpe

Mini bûche avec les restes d'ingrédients !

Mini bûche avec les restes d'ingrédients !

Autre déco dans la version 2014...

Autre déco dans la version 2014...

Publié le 21 Décembre 2015

Sapin de Noël feuilleté au pesto

Voilà une petite idée sympa, simplissime, et effet garanti, pour l'apéro de Noël ! J'ai trouvé l'idée sur le net via cette petite vidéo : https://www.facebook.com/demotivateurFood/videos/942377022519994/?theater# , et ai ajouté un peu de fromage rapé et une petite sauce pour plus de gourmandise.

Vous pouvez varier les plaisirs en remplacant le pesto par de la tapenade de tomates par exemple, ou par du Nutella ou de la confiture pour une version sucrée !

  • 2 pâtes feuilletées
  • 1 pot de pesto
  • fromage rapé (parmesan et gruyère par exemple)
  • 1 oeuf (ils en mettent deux dans la vidéo mais un est bien suffisant)
  • pour la sauce : philadelpia, pesto, tapenade de tomates, un peu de crème fraiche

Rien de plus simple, il suffit de procéder comme sur la vidéo ci-dessus ou les photos ci-dessous : tartiner la 1ère pâte feuilletée d'une généreuse couche de pesto, puis saupoudrer de fromage râpé. Recouvrir de la 2ème pâte feuilletée et découper une forme de sapin (garder les chutes). Découper ensuite les branches du sapin d'une largeur d'environ 1,5 cm, et les torsader.

Battre l'oeuf en omelette et dorer le sapin avec l'oeuf battu au pinceau.

Ce serait bête de les jeter : avec les chutes de découpe du sapin, réaliser de petites torsades individuelles.

Enfourner pour environ 15-20 minutes au four préchauffé à 180° jusqu'à ce que le sapin soit bien doré.

Pendant ce temps préparer la sauce : mélanger une bonne cuillère à soupe de Philadelphia avec une cuillère à café de pesto et une cuillère à café de tapenade de tomates. Ajouter de la crème pour délayer un peu la sauce jusqu'à obtenir la consistance d'une mayonnaise.

Servir le sapin tiède avec la sauce, chaque convive pouvant détacher une branche et la tremper dans la sauce.

Sapin de Noël feuilleté au pesto
Faites de petites torsades individuelles avec les chutes de la découpe du sapin !

Faites de petites torsades individuelles avec les chutes de la découpe du sapin !

Publié le 17 Décembre 2015

Bûche de Noël au café

C'est LA bûche de Noël traditionnelle dans ma famille maternelle ! Certes pas la plus légère :-) , mais moi je suis accro aux traditions : donc à Noël, impensable pour moi de ne pas faire au moins cette bûche !

Pour ceux qui n'aiment pas le café, on peut aussi l'aromatiser au chocolat, en ajoutant 150 g de chocolat fondu à la place de l'extrait de café.

  • 1 paquet de petits beurres
  • 250 g de beurre à température ambiante
  • 125 g de sucre glace
  • 1 jaune d'oeuf
  • De l'extrait de café concentré ou 1 cuillère à soupe environ de café très fort et froid (je dilue une dosette de Nescafé de 2 g dans une cuillère à soupe d'eau chaude puis je laisse refroidir)
  • 1 tasse de lait + un peu de cacao
  • pour decorer : copeaux ou vermicelles de chocolat

Ecraser à la fourchette le beurre avec le sucre impalpable. Ajouter le jaune d'oeuf et bien mélanger. Ajouter ensuite de l'extrait de café froid selon votre goût (moi j'en met environ 1 cuill à soupe) et bien mélanger.

Faire chauffer le lait + cacao dans un bol ou un assiette à soupe. Il doit être tiède à chaud mais pas bouillant.

Sur un plat rectangulaire, préparer la base de votre bûche : la quantité de crème au beurre ici convient pour une base de 6 à 8 petits beurres maximum.

Tremper rapidement 6 à 8 petits beurres dans le lait cacaoté et les disposer sur le plat. Tartiner de crème au beurre (ne pas mettre une couche trop épaisse). Alterner ensuite les couches de petits beurres trempés dans le lait chaud et de crème au beurre, en terminant par la crème au beurre. On peut faire environ 4-5 couches de chaque normalement. Avec le reste de crème au beurre, tartiner un peu les côtés pour masquer les intestices.

Décorer votre buche de copeaux ou vermicelles de chocolat, puis la mettre au frigo minimum quelques heures. Déguster en tranches fines ;-) !

Bûche de Noël au café
Bûche de Noël au café

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Recettes de fêtes

Publié le 16 Décembre 2015

Brownies Rudolf (le renne de Noël )

Rudolph le renne au nez rouge est, au départ, une histoire populaire américaine écrite en 1939 par Robert May. C'est le 9ème renne du père Noël qui, grâce a son nez rouge d'une luminosité incroyable, va le guider dans sa distribution de cadeaux la nuit de Noël ;-) !

Le voici en version sucrée, petite idée sympa et rigolote à faire avec les enfants pour un chouette petit goûter de Noël !

  • Des brownies en caissette : http://appetissant.over-blog.com/post/43156464844/d-licieux-brownies-en-caissettes
  • du massepain blanc et rouge (en vente tout fait dans les magasins Hema, creacorner, Alice délice, ...) pour faire le nez rouge et les yeux
  • des biscuits type bretzel ou mini palmiers feuilletés (j'en ai trouvé des "mini" à l'Aldi et au Carrefour) pour les oreilles
  • du chocolat noir
  • des petits sablés ronds d'environ 2 cm de diamètre pour la base du nez(je les ai fait moi même car n'en ai pas trouvé de si petits dans le commerce) (à défaut on peut les remplacer par des petits disques de massepain blanc)

Faire fondre une barre de chocolat noir au bain-marie ou sur une soucoupe au microonde 500watt 1min environ (plus longtemps au besoin par tranche de 30 sec) et l'utiliser comme "colle" pour fixer les différents elements et pour faire les pupilles à l'aide d'un cure dents. Laisser sécher minimum 30 minutes avant de les manipuler. Ils se conservent quelques jours dans une boîte metallique.

Brownies Rudolf (le renne de Noël )
Brownies Rudolf (le renne de Noël )

Rédigé par Appetissant

Publié dans #Recettes de fêtes

Publié le 6 Décembre 2015

Speculoos - Bonne Saint Nicolas à tous !

Ahhhh, rien que de penser à la Saint Nicolas de mon enfance, j'en ai encore des étoiles plein les yeux ;-) !! Mes parents avaient l'art de créer toute une mise en scène féérique, et j'en ai des souvenirs mémorables... On tournait avec mes frère et soeur autour de la table du salon en chantant à tue-tête les chansons du disque "Karine et Rebecca, Venez venez Saint Nicolas", pendant que les bonbons tombaient du plafond... Si si, promis, ça tombait du plafond ! Mon petit frérot a d'ailleurs passé des heures à examiner le plancher du grenier pour voir si il était troué ;-)

Les spéculoos font partie intégrante de la tradition, alors pourquoi ne pas les confectionner soi-même ? La recette est inspirée des fameux speculoos de chez Dandoy, une institution dans les biscuits à Bruxelles, via une recette de chez Mmmmmmmh.

Pour environ 40 biscuits (mais tout dépend de leur taille et leur épaisseur...)

  • 250 g de farine
  • 75 g de beurre mou (à température ambiante)
  • 150 g de cassonade brune (ou moitié cassonade - moitié sucre de canne non rafiné si vous voulez des biscuits plus clairs, comme ici)
  • 1 càc de bicarbonate de soude ou de baking powder
  • 1 càc de mélange à spéculoos 4 épices
  • 1 càc d'extrait de vanille liquide (à défaut, remplacer 10 g de cassonade par un sachet de sucre vanillé )
  • 1 jaune d'oeuf
  • 3-4 cuillères à soupe d'eau

Mélanger tous les ingrédients à la main ou au robot. Si la pâte n'est pas assez souple, rajouter 1-2 cuillères à soupe d'eau en plus. Former une belle boule, l'entourer de film alimentaire, et la laisser reposer au frigo pendant au moins une heure.

Préchauffer le four à 180°C.

Bien fariner le plan de travail et le rouleau à pâtisserie, et étaler la pâte plus ou moins finement selon l'épaisseur voulue (les spéculoos peuvent être assez épais). Découper les speculoos à l'emporte-pièce et les faire cuire sur une feuille silicone ou de papier cuisson pendant environ 10 minutes (ou plus si ils sont épais), selon que vous les préférez très croquants ou encore un peu moelleux.

Speculoos - Bonne Saint Nicolas à tous !

Publié le 2 Avril 2015

"Oeufs à la coque"  en trompe l'oeil

Voilà une chouette idée, trouvée sur Pinterest et sur www.amusesbouche.fr.

Ca donne franchement bien, on croirait presque à de vrais oeufs à la coque si vous les accompagnez de mouillettes (chez moi on les appelait les "petits soldats"!) de brioche ou de pain d'épice grillé. Ce sont des oeufs en chocolat remplis d'une mousse mascarpone à la vanille et de coulis de mangue.

Pour une dizaine d'oeufs à la coque :

  • une dizaine d'oeufs en chocolat du commerce de taille proche de celles des oeufs
  • 160 g de mascarpone
  • 2 oeufs
  • 1 gousse de vanille
  • une feuille de gélatine
  • 3 cuillères à soupe de sucre + 25 g
  • 1 petite cuillère à café de fécule de maïs
  • 1/2 mangue bien mûre
  • 1 citron ou un citron vert
  • quelques boudoirs
  • une vingtaine de framboises surgelées

Commencez par "couper" le chapeau de vos oeufs en chocolat. Vous pouvez essayer au couteau, mais ça risque d'être compliqué et de casser... D'où la super astuce de Sylvie Aït-Ali du blog Amuses-Bouche : Faire bouillir de l'eau, la verser dans un plat pyrex, retourner le couvercle par dessus, prendre un oeuf en chocolat et en faire fondre doucement le sommet sur le couvercle chaud. Comme il vaut mieux une belle photo qu'un long discours, allez voir ci-dessous la photo, vous comprendrez tout de suite mieux :-) ! Réservez les oeufs "coupés" dans une boîte à oeufs.

Mixez finement la demi mangue épluchée et préalablement coupée en dés avec le jus d'un demi citron (jaune ou vert) et 25 g de sucre. Délayez la fécule de maïs avec une cuillère à café d'eau, l'ajoutez à la purée de mangue. Faire épaissir 1min30 au micro-onde ou dans un poêlon, vous devez obtenir la consistance d'une purée pas trop épaisse.

Dans chaque oeuf, mettez 1/3 de boudoir grossièrement coupé, deux framboises surgelées et une cuillère à café de purée de mangue.

Faire ramollir la feuille de gélatine dans l'eau froide. Séparez les blancs des jaunes d'oeufs. Dans un grand bol, mélangez le mascarpone, 3 cuill. à soupe rases de sucre, les graines de la gousse de vanille grattées avec un couteau, et les jaunes d'oeufs. Prélevez une cuillère à soupe du mélange, ajoutez y une cuillère à soupe de jus de citron, chauffez 20 secondes au microondes et faites y fondre la feuille de gélatine ramollie. Ajoutez la gélatine au mascarpone, mélangez bien. Battez les blancs en neige et incorporez les au mascarpone. Remplissez vos oeufs en chocolat avec ce mélange.

Mettez le reste de la purée de mangue dans un embout à sauce ou une petite poche à douille, et formez le "jaune" de vos oeufs à la coque. Réservez au frais minimum 2heures avant de servir, éventuellement accompagné de mouillettes de brioche ou pain d'épice grillé.

Technique pour "couper"  un oeuf en chocolat sans le casser, sur un plat pyrex rempli d'eau bouillante

Technique pour "couper" un oeuf en chocolat sans le casser, sur un plat pyrex rempli d'eau bouillante

Coulis de mangue un peu épaissi avec de la fécule de maïs

Coulis de mangue un peu épaissi avec de la fécule de maïs

"Oeufs à la coque"  en trompe l'oeil
"Oeufs à la coque"  en trompe l'oeil