Publié le 29 Mai 2015

Amaretti

Je continue sur ma lancée "italienne" avec ces délicieux petits biscuits aux amandes super faciles à réaliser, et qui se conservent très bien plusieurs jours dans une boîte métallique !

Pour environ 30 amaretti :

  • 200g de poudre d'amandes
  • 150 g de sucre impalpable + un peu de sucre glace pour saupoudrer
  • 2 blancs d'oeufs
  • quelques gouttes d'extrait d'amandes

Dans un grand bol mélanger à la fourchette tous les ingrédients, pour obtenir une pâte épaisse et collante.

Mettre un peu de sucre impalpable sur ses mains. Avec une cuillère à café, prélever un peu de pâte de la taille d'une noix, et former une boule avec les paumes des mains. La disposer en l'aplatissant un peu sur une tôle du four couverte de papier cuisson ou d'une feuille silicone. Recommencer l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Saupoudrer les amaretti d'un peu de sucre impalpable à l'aide d'une petite passette .

Faire cuire au four préchauffé à 175°C pendant environ 12-15 minutes jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants mais encore moelleux à l'intérieur. Les laisser refroidir sur une grille.

Amaretti

Publié le 26 Mai 2015

Tiramisu aux spéculoos (et aux myrtilles en saison)

Me voici de retour d'un long w-e dans la bellissima Roma... c'est donc le moment idéal pour vous mettre la recette d'un grand classique italien, revisité à la mode belge : le tiramisu aux speculoos. Cela se marie très bien aussi avec les myrtilles ou autres fruits rouges, dont la saison approche !

Pour 6 personnes :

  • 250 g de mascarpone
  • 4 oeufs
  • 4 cuillères à soupe de sucre
  • 1 paquet de spéculoos
  • une petite tasse de café fort et froid
  • facultatif : amaretto
  • facultatif : 200 g de myrtilles/framboises fraîches
  • cacao amer

Mettre le mascarpone dans un grand bol. Séparer les blancs des jaunes. Mélanger le mascarpone avec les jaunes d'oeufs et le sucre à la fourchette ou au fouet (au besoin, si il reste des grumeaux de mascarpone, passer rapidement le batteur électrique) . Battre les blancs en neige et les ajouter délicatement au mascarpone avec une spatule en silicone.

Dans une assiette à soupe, verser le café et deux cuillères à soupe d'amaretto (facultatif). Tremper rapidement des speculoos dans le café (pas trop longtemps sinon ils vont se transformer en purée !), et les disposer en une couche au fond d'un plat. Verser la moitié de la crème au mascarpone sur les speculoos.

Remettre une couche de spéculoos rapidement trempés dans le café froid. Les couvrir de myrtilles (et/ou framboises) en saison (en réserver un peu pour la décoration), puis du reste de la crème de mascarpone.

Laisser reposer quelques heures ou une nuit au frigo.

Avant de servir, saupoudrer de cacao amer, et décorer de brisures de spéculoos et des fruits réservés.

Tiramisu aux spéculoos (et aux myrtilles en saison)
Vous pouvez aussi le présenter dans des verrines individuelles

Vous pouvez aussi le présenter dans des verrines individuelles

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Desserts

Publié le 18 Mai 2015

Caviar d'aubergines

Mmmmm un bon caviar d'aubergines... idéal pour y tremper ses grissini ou en tartiner des petits toasts ! Je ne l'avais encore jamais fait moi-même, voilà qui est chose faite !

  • 2 grosses aubergines
  • huile d'olive
  • 2 gousses d'ail
  • 1/2 jus de citron
  • sel, poivre
  • facultatif selon le goût : un peu de cumin, thym, persil ou coriandre hâchés, ...

Couper les aubergines en deux dans le sens de la longueur. Inciser la chair en quadrillant tous les 1,5 cm environ (sans aller jusqu'à la peau) à l'aide d'un bon couteau.

Mettre un peu d'huile d'olive dans le fond d'un plat à four et y disposer les demi aubergines. Verser en filet une cuillère à soupe d'huile d'olive sur chaque demi aubergine.

Peler les gousses d'ail et les couper en petits dés, les répartir sur les aubergines. Ajouter éventuellement un peu de thym.

Faire cuire les aubergines à 180°C pendant environ 1 heure. Couvrir le plat d'une feuille de papier aluminium ou de papier cuisson pendant les 45 premières minutes. Il faut que la chair devienne assez tendre (cela peut prendre du temps!).

(Une autre technique vue sur internet et qui cuit un peu plus vite (je la testerai la prochaine fois) : couper les aubergines en deux dans la longueur, inciser la chair comme expliqué plus haut, badigeonner d'huile d'olive, mettre une branche de thym et refermer les aubergines en accolant les moitiés. Entourer chaque aubergine d'une feuille d'aluminium et bien les y enfermer. Cuire environ 30 minutes au four )

A l'aide d'une cuillère, récupérer la chair des aubergines grillées. Réduire la chair en purée à l'aide d'un bon couteau ou d'un robot ménager. Ajouter sel, poivre, citron et épices selon votre goût (moi j'ai mis une pointe de couteau de cumin, un peu de persil, un peu de coriandre, sel et poivre, et j'ai ajouté une cuillère à soupe d'huile quintuor).

Servir bien frais.

Caviar d'aubergines
Caviar d'aubergines

Rédigé par APpétissant

Publié dans #aperitif

Publié le 10 Mai 2015

Rhubarbe confite au four aux fruits rouges

Pour les amateurs de rhubarbe, cette recette facile et rapide est juste parfaite : fraîche, colorée, parfumée... en un mot, délicieuse !

J'ai trouvé cette bonne idée sur le blog www.papillesetpupilles.fr http://www.papillesetpupilles.fr/2011/05/rhubarbe-confite-au-four.html/

Pour 4 à 6 personnes:

  • environ 400 g de rhubarbe
  • 110 g de sucre
  • 4 cuillères à soupe d'eau
  • environ 100 g de fruits rouges frais ou surgelés

Préchauffer le four à 150°C. Nettoyer la rhubarbe, ôter les parties trop filandreuses. La couper en tronçons d'environ 4 cm et la mettre en une couche dans un plat à four. Parsemer de fruits rouges. Saupoudrer de sucre puis arroser avec l'eau.

Couvrir le plat d'une feuille de papier aluminium, et faire cuire une heure au four jusqu'à ce que la rhubarbe soit bien tendre.

Laisser refroidir puis mettre au frigo, et servir bien frais.

Variante : la même recette peut être faite sans fruits rouges mais en ajoutant un jus d'orange.

Rhubarbe confite au four aux fruits rouges

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Desserts

Publié le 6 Mai 2015

Gâteau au chocolat sans lactose ni gluten

Une nouvelle recrue familiale étant intolérante au gluten et au lactose (bienvenue Caro ;-) !) , je commence à m'intéresser d'un peu plus près aux recettes ne contenant pas ces ingrédients...

J'ai déniché cette recette sur le blog www.unflodebonneschoses.fr , et le résultat est plus que satisfaisant, le goût est délicieux avec un subtil petit arôme d'amandes !

  • 125 g de chocolat noir
  • 100 g de purée d'amandes
  • 100 g de sucre de canne non raffiné
  • 4 oeufs
  • 55g de farine sans gluten (la recette originale mentionnait 65 g de farine de sarrasin. Comme je n'en avais pas, j'ai mis 55 g d'un mélange de farines de chataîgnes, de quinoa et de riz)
  • 1 pincée de sel
  • une cuillère à soupe d'amandes ou de noisettes grossièrement hâchées

Faire fondre le chocolat noir au bain marie. Y ajouter la purée d'amandes, bien mélanger.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs entiers avec le sucre et la pincée de sel. Quand le mélange est bien mousseux et a pris du volume, ajouter la farine et continuer à battre à petite vitesse jusqu'à incorporation de la farine.

Ajouter le chocolat fondu et mélanger délicatement à la spatule en silicone.

Beurrer et fariner un moule en couronne, parsemer le fond des noisettes/amandes grossièrement hâchées. Verser la pâte dans le moule et faire cuire environ 25 minutes au four préchauffé à 180°C. La pointe d'un couteau doit ressortir du gâteau encore un peu humide, c'est meilleur si le gâteau n'est pas trop cuit et trop sec...

Démouler et laisser refroidir. Servir saupoudré de sucre impalpable, éventuellement avec une sauce anglaise.

Gâteau au chocolat sans lactose ni gluten
Gâteau au chocolat sans lactose ni gluten

Publié le 3 Mai 2015

Pesto à l'ail des Ours

L'ail des ours est une plante qu'on trouve dans de nombreux jardins ou forêts, qui ressemble assez fort aux feuilles de muguet (attention à ne pas confondre, le muguet n'étant pas comestible !). On le trouve aussi au rayon herbes fraîches de certaines grandes surfaces entre avril et juin.

Il a une délicieuse saveur aillée sans en présenter les désagréments , si vous voyez ce que je veux dire ;-)

Ce pesto se conserve plusieurs semaines au frigo (pour autant que vous le recouvriez d'huile d'olive après chaque usage), et est délicieux en accompagnement de pâtes, légumes ou viandes rôties.

  • 50 g d'ail des ours
  • 20 g de parmesan râpé
  • 20 g de pignons de pin (ou d'amandes ou de noisettes)
  • 30 ml d'huile d'olive (ou plus selon finale la consistance désirée)
  • sel, poivre

Laver et sécher les feuilles d'ail des ours. Les mixer finement à la moulinette. Ajouter le parmesan, les pignons, un peu de sel, poivre, et l'huile d'olive et remixer. Ajouter éventuellement un peu d'huile selon la consistance plus pâteuse ou plus crémeuse que vous souhaitez obtenir.

Conserver le pesto dans un petit pot à confiture en le couvrant d'un peu d'huile d'olive, ou dans des bacs à glaçon au freezer.

Pesto à l'ail des Ours

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Divers