Articles avec #gluten-lactose free tag

Publié le 10 Décembre 2016

Une fois n'est pas coutume ... c'est le petit frère (initiateur de ce blog il y a quelques années!) qui propose une recette ...  Quel honneur ;-) ! 

Vu les talents familiaux, j'ai effectivement été désigné comme volontaire pour la bûche de Noël dans la belle famille, avec un challenge supplémentaire ... la bûche doit être sans gluten et avec un minimum de lactose !

Je me suis inspiré d'une recette de Mercotte de bûche poire-chocolat que j'ai un peu adaptée à ma sauce. 

Elle se compose d'un biscuit royal, d'un croustillant praliné, d'un crémeux à la poire et enfin d'une mousse au chocolat  ... bref il y a un peu de boulot en perspective mais vous verrez ça se passera bien.

J'ai réalisé la bûche avec un moule Silikomart de 25x9cm que j'ai trouvé chez International Home of Cooking dans le centre de Bruxelles. On peut aussi utiliser le kit à bûche vendu chez Alice Délice, avec moule à insert en silicone inclus. 

Version d'Appétissant ;-)

Version d'Appétissant ;-)

Alors il vous faudra ....

Biscuit Royal

Ce biscuit est basé sur une autre recette disponible sur ce blog: le trianon au chocolat

  • 2 blancs d’oeufs
  • 40 g de sucre semoule
  • 40 g de sucre impalpable
  • 40 g de poudre d’amande
  • 10 g de farine de riz (ou de farine normale si vous n'êtes pas intolérant au gluten)

 

Préchauffer le four à 200°C. Fouetter les blancs en neige, puis ajouter le sucre semoule en continuant à battre pour les meringuer.  Mélanger le sucre impalpable, la poudre d’amande et la farine pour qu’il n’y ait plus de grumeaux, puis les ajouter délicatement aux blancs d’oeufs. 

Couvrir le fond d’un moule à bords amovibles de papier sulfurisé, remettre les parois du moule, puis verser et bien étaler la pâte au fond du moule. Saupoudrer d’une cuill. à soupe de sucre glace,  puis mettre au four 12 minutes environ. Laisser refroidir.

 

Idéalement le biscuit devrait être préparé dans un moule rectangulaire aux dimensions du moule à bûche ... mais comme je n'en ai pas ... je l'ai cuit dans un moule à manquée d'un diamètre de 22cm. J'ai ensuite découpé un rectangle un peu plus petit que mon moule à bûche.

 

Croustillant Praliné

  • 60g  de noisettes
  • 60g d'amandes blanches
  • 80g de sucre
  • 80g de cornflakes (ou de crêpes dentelles si vous n'êtes pas intolérant au gluten)
  • 80g de chocolat noir (ou au lait si vous préférez) 

Traditionnellement le croustillant se prépare avec des crêpes dentelles, mais pour la version sans gluten j'ai remplacé les crêpes dentelles par des cornflakes.

 

Faîtes torréfier les fruits secs à 165° pendant 20 min. Mondez les noisettes, la peau devrait partir facilement. Personnellement, je  met les noisettes dans un essuie propre et j'essaie de les rouler pour faire partir la peau. 

Préparez un caramel, Mercotte recommande de préparer un sirop avec du sucre et de l'eau et d'y insérer les fruits secs. En ce qui me concerne ça n'a absolument pas marché du coup j'ai fait comme d'habitude finalement ... J'ai préparé un caramel à sec en faisant fondre le sucre dans un poêlon à feu moyen sans ajouter d'eau et en "remuant" de temps en temps en inclinant le poêlon.. Arrêtez le feu dès que le caramel prend une jolie couleur blonde. 

Placez les fruits sec sur une feuille silicone et verser le caramel dessus. Laissez ensuite durcir quelque minutes.

Une fois durci, cassez le caramel-noisettes-amandes en bloc et mettez dans un hachoir/mixer. Vous allez d'abord obtenir une poudre, puis petit à petit l'huile des fruits va permettre d'avoir une pâte de plus en plus lisse, le fameux praliné !  

Attention cela va mettre votre mixeur à rude épreuve, veillez à le faire en plusieurs fois afin de ne pas griller le moteur !  ... si vous commencez à sentir une odeur de brûlé, faites une pause et laissez refroidir un peu le hachoir !

 

Faites fondre  le chocolat au bain-marie (pas plus de 45°C) et y ajouter la pâte pralinée. Bien mélanger. ajoutez  enfin les corn flacks émiettés et étalez une petite couche de ce mélange sur le biscuit royal ( ne pas faire une couche trop épaisse pour que ça ne soit pas écœurant. Étaler le reste du croustillant sur une feuille de silicone, laisser durcir puis couper en petits carrés pour faire des pralines :-) )

Réservez au frais afin que le croustillant se solidifie.   

 

Crémeux à la poire

  • 200 g de poire mixée  (j'ai utilisé une grosse poire bien mure cuite puis mixée) 
  • 2 oeufs et 2 jaunes d'œufs
  • 1 gousse de vanille
  • 40g de sucre
  • 2g (1 feuille) de gélatine
  • 70g de beurre (c'est le seul ingrédient avec un peu de lactose utilisé dans la recette, mais le beurre en contient peu) )
  • 1 cuillère à soupe d'alcool de poire williams (facultatif)

Ramolissez la gélatine dans de l'eau froide. Faîtes chauffer dans une casserole les jaunes d'oeufs, les oeufs, le sucre, le jus de poire et les graines de la gousse de vanille.

Si vous voulez éviter d'obtenir des oeufs brouillés aux poires, fouettez sans cesse. Arrêtez lorsque le mélange épaissi, juste avant ébullition. 

(Perso, j'ai utilisé mon thermomètre de cuisine et j'ai arrêté vers 95°) . Dans la version initiale je n'ai pas mis d'alcool de poire mais je pense que ça permettra de relever le goût et de faire plus trancher les poires par rapport au chocolat. 

 

Ajoutez la gélatine ramollie et essorée. Laissez refroidir jusqu'à 35°/40° avant d'ajouter le beurre.  Lissez ensuite au mixer plongeant en essayant de ne pas rajouter d'air. Introduisez le mixer penché dans la crème avant de le remettre droit. 

 

Normalement il faut utiliser un moule à insert mais comme je n'en ai pas ... j'ai filmé un moule à cake rectangulaire dans lequel j'ai versé l'insert poire. ( Facultatif : enfoncer quelques dés de poire au sirop dans la crème. )

Placez le moule au congélateur pendant quelques heures (perso je l'ai mis une nuit)

 

Mousse au chocolat

 

Il s'agit d'une mousse au chocolat façon bombe au chocolat, la recette de la bombe est ici

  • 200g chocolat noir (j'utilise le chocolat noir patisserie bonneterre qu'on peut trouver en magasin bio) 
  • 2 feuilles (4g) de gélatine
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 50cl de crême 35% matière grasse (sans lactose pour moi) 

Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide. 

Réalisez d'abord une "pseudo" crème anglaise en faisant chauffer 10cl de crème avec les jaunes d'oeufs jusqu'à 82°C. J'ai lu quelque part qu'il fallait utiliser une toute petite casserole afin que le thermomètre puisse être entièrement dans le liquide et prendre la bonne température. Fouettez en permanence ... Donc oui vous avez bien lu, il faut avoir le thermomètre dans une main et le fouet dans l'autre ... ce qui, dans mon cas, devait être assez artistique ! Heureusement que j'étais seul à la maison :-)

essorez la gélatine puis la faire fondre dans la crème anglaise. 

 

Faites fondre le chocolat au bain marie et émulsionner avec la "crème anglaise" pour obtenir une sorte de ganache. 

Montez le reste de la crème en chantilly et incorporer délicatement au chocolat à la maryse. Je vous conseille de le faire en plusieurs fois en commençant d'abord avec 1/3 de la crème pour détendre le chocolat.

 

Montage

 

Versez votre mousse au chocolat dans le moule à bûche à peu près jusqu'à la moitié de la hauteur. Démoulez votre insert à la poire et enfoncez le dans la mousse.

(Facultatif : Eventuellement, couvrir de quelques dés de poires caramélisés dans un peu de beurre et de sucre dans une poêle.)

Remettez un peu de mousse au chocolat par dessus si il vous reste de la place. 

Enfoncez ensuite  délicatement le biscuit royal/praliné et remettez un tout petit peu de mousse dessus.

Lissez le tout avec une spatule.

Il vous restera un peu mousse et c'est normal ! J'ai fait quelques verrines avec l'excédent de mousse.

 

Vous pouvez voir un exemple de montage sur cette vidéo (avec une autre recette ceci-dit)

 

Placez le tout au congélateur pour quelque heures.

Démoulage (à réaliser quelques h avant de servir) : 

 

J'avais quelques appréhensions pour le démoulage qui finalement s'est très  bien passé.

Si la bûche est bien congelée, ça ne devrait pas poser de soucis. J'ai légèrement décollé les bords à la spatule avant de retourner la bûche et de la démouler délicatement. 

 

Nous l'avons laissée  décongeler environ 4h avant dégustation. 

 

Décoration

 

Je conseillerais juste de soupoudrer de cacao amer et de mettre quelques petites décorations. Comme il me restait des blancs d'oeufs, j'ai fait quelques  coques de macarons que j'ai utilisées pour décorer la buche. 

Autre idée décor : saupoudrer de cacao amer, puis décorer  d'une alternance de boules de poires (détaillées à la cuillère parisienne et cuites dans un léger sirop pour qu'elles ne brunissent pas) et de truffes en chocolat .

 

 

 

Préparation de l'insert à la poire

Préparation de l'insert à la poire

Préparation du biscuit royal et du praliné

Préparation du biscuit royal et du praliné

montage de la bûche

montage de la bûche

A la découpe

A la découpe

Publié le 16 Janvier 2016

Lasagnes de chou vert (lactose free)

J'ai fait cette lasagne hier et elle a eu beaucoup de succès, même chez les enfants ! Voilà un bon plat réconfortant et de saison, après un bon bol d'air hivernal !

Pour environ 4 personnes

  • feuilles extérieures d'un chou vert frisé
  • 500 g de hâché porc et veau
  • 1 petit oignon
  • 1 boîte de tomates pelées en cube
  • 1 grosse cuillère à soupe de farine (pour rendre le plat gluten free, remplacer la farine par une plus petite cuillère de maizena)
  • 2 cuillères à soupe de purée d'amandes ou de noix de cajou
  • 1 fromage de chèvre frais type Chavroux
  • environ 8 pommes de terres cuites (selon leur taille) coupées en rondelles
  • 1 grosse cuillère à soupe de chapelure
  • sel, poivre, muscade.

Prélever les feuilles extérieures du chou, il en faut une bonne dizaine. Les rincer, puis les précuire quelques minutes à l'eau bouillante salée, jusqu'à ce que le "tronc" central des feuilles soit attendri. (Je vous conseille de couper la partie la plus inférieure et plus grosse du "tronc" des feuilles de chou les plus externes, qui sont plus coriaces) . Egoutter les feuilles de chou.

Préparer la béchamel sans lactose : mélanger la farine et la purée d'amandes ou de noix de cajou, puis délayer petit à petit avec 250 ml d'eau. Saler, poivrer, ajouter un peu de noix de muscade. Faire épaissir dans un poêlon sur feu doux sans cesser de remuer, ou au micro-ondes à 750 watt par tranches de 40 secondes en mélangeant entre chaque tranche. Ajouter ensuite le chavroux et les tomates pelées en cube. Si la sauce est trop épaisse, ajouter un peu d'eau ou de crème de soja.

Peler et émincer l'oignon. Le faire dorer dans un peu d'huile d'olive, puis ajouter le hâché. Le laisser cuire quelques minutes en l'écrasant à la fourchette comme pour une bolognaise.

Dans un plat à gratin, alterner les couches de feuilles de chou avec les couche de viande hâchée+ béchamel et les couches de pommes de terre en tranches+ béchamel. Terminer par une couche de chou couverte d'un peu de béchamel et saupoudrée d'un peu de chapelure.

Faire cuire au four à 180°C pendant environ 20 minutes.

Lasagnes de chou vert (lactose free)

Publié le 14 Janvier 2016

Macarons à la noisette

Cette semaine j'avais des blancs d'oeufs à utiliser, et j'ai voulu faire des macarons ... mais en ouvrant l'armoire, "catastrophe" : plus de poudre d'amandes ! Qu'à cela ne tienne, j'avais encore de la poudre de noisettes en stock, et me suis donc dit que j'allais essayer des coques de macarons à la noisette !! J'ai checké sur le net, c'était faisable ! Alors, chance du débutant ou pas, je ne sais pas ?! , mais toujours est-il qu'ils étaient très réussis, et que ce petit goût de noisettes associé à une ganache au chocolat noir, ça n'est pas mauvais du tout !

Les coques de macarons sont gluten-free (la ganache par contre contient du lactose).

Pour environ 15 macarons (selon leur taille) :

  • 2 blancs d'oeufs (idéalement "vieillis au frigo", c'est à dire que vous les séparez des jaunes et les laissez trainer quelques jours dans le frigo dans un bol couvert d'un film alimentaire troué, et que vous les ramenez à température ambiante quelques heures avant de faire vos macarons. Ca augmenterait les chances de réussite de vos macarons, dixit les pros de la chose tels que Mercotte !)
  • 150 g de sucre impalpable
  • 85 g de poudre de noisettes (+ facultatif : quelques pincées pour décorer vos macarons)
  • 20 g de sucre en poudre
  • pour la ganache : 100 g de chocolat noir + 100 ml de crème 30%MG + une petite noix de beurre

Préparer d'abord la ganache pour qu'elle ait le temps de durcir : Hacher grossièrement le chocolat au couteau. Faire bouillir la crème fraîche dans un poêlon ou au microonde. Verser la crème en deux fois sur le chocolat, en mélangeant bien jusqu'à obtenir un mélange lisse et brillant. Ajouter alors la petite noix de beurre, mélanger jusqu'à ce que le beurre soit fondu et incorporé, puis réserver au frigo.

Pour les coques de macarons :

Mixer ensemble la poudre de noisettes et le sucre impalpable pour obtenir une poudre bien fine, puis la tamiser.

Monter les blancs en neige, ajouter la moitié du sucre en poudre dès que le mélange devient bien mousseux, puis ajouter le reste du sucre en battant à grande vitesse jusqu'à ce que les blancs soient bien fermes ( il faut obtenir l'effet "bec d'oiseau" où lorsqu'on retire les fouets cela forme des petites montagnes type... bec d'oiseau !)

Procéder ensuite au macaronage : Ajouter la poudre de noisettes/sucre impalpable aux blancs, et bien mélanger à la spatule en silicone. Ne pas avoir peur d'y aller assez franchement, il faut obtenir une pâte lisse et brillante. Une erreur souvent responsable du ratage des macarons est de ne pas mélanger suffisamment longtemps à cette étape... (bon, après, il ne faut pas mélanger trop non plus, hein... c'est tout un art, les macarons !!).

Remplir une poche à douille munie d'une douille ronde d'environ 8mm de diamètre (la douille que j'ai utilisée était trop grande --> la pâte coulait donc trop vite, ce qui explique la forme quelque peu artistique de mes macarons noisettes ;-) ) . Dresser des petits tas de pâte d'environ 2 cm, bien espacés, sur une plaque du four couverte de papier sulfurisé ou d'une feuille silicone. Laisser croûter (= un peu sécher) les macarons 30 minutes à l'air libre.

(Facultatif : vous pouvez saupoudrer vos coques d'une pincée de poudre de noisettes pour une petite touche déco ! )

Préchauffer le four à 160°C en y laissant une plaque afin qu'elle chauffe. Déposer votre plaque à macarons sur cette plaque chaude et vide (ça aiderait à former la collerette, dixit les mêmes experts en la matière). Cuire les macarons pendant environ 13 à 15 minutes (surveiller, ça dépend un peu de votre four... il faut que la collerette soit bien solidaire de la base, et qu'ils se décollent bien quand vous en détachez un. Là aussi c'est un peu une question d'habitude... Moi je n'en fais pas très souvent, je les avais sortis du four après 13 minutes mais les ai remis un peu car quand j'essayais de les décoller, la moitié du macaron restait collée à la plaque car ils n'étaient pas assez cuits). Les décoller et les faire refroidir sur une grille.

Assembler les macarons en les accolant par deux après en avoir tartiné un généreusement de ganache au chocolat.

Les conserver au frigo, et se montrer patient : un bon conseil, il vaut mieux attendre le lendemain avant de les déguster, ils n'en seront que meilleurs et bien plus moelleux !!

Publié le 2 Novembre 2015

Gâteau aux marrons (châtaignes)

Pourquoi les "châtaignes" deviennent-elles "marrons" lorsqu'elles sont réduites en purée, voilà un des mystères de la langue française... Quoiqu'il en soit, c'est de saison ! C'est une recette que m'a donnée mon amie Nathalie il y a déjà plusieurs années. Avec son petit glaçage au chocolat, je le trouve juste délicieux... Ceux qui n'aiment pas la purée de marrons passeront par contre leur chemin aujourd'hui ;-) !

  • une boîte de purée de marrons (non sucrée) (environ 500g)
  • 160 g de sucre
  • 5 oeufs
  • 70 g de chocolat noir
  • 50 g de beurre
  • quelques noix, pignons ou marrons glacés pour décorer

Préchauffer le four sur 180°C

Mélanger la purée de marrons avec 3 jaunes d'oeufs et le sucre (garder les deux autres jaunes pour le glaçage).

Battre 5 blancs en neige ferme et les ajouter délicatement au mélanger précédent.

Verser la pâte dans un moule à manqué beurré et fariné (ou un moule silicone) , et faire cuire une heure environ.

Laisser refroidir un peu avant de démouler sur un plat de service.

Préparer le glaçage : Faire fondre le chocolat au microondes ou dans un petit poêlon avec un peu de lait. Hors du feu, ajouter le beurre et les 2 jaunes d'oeufs restants. Verser ce glaçage sur le gâteau refroidi, et lisser avec une spatule pour le recouvrir complètement.

Décorer avec quelques cerneaux de noix, pignons ou marrons glacés. Mettre au frigo au moins une heure, et servir frais.

Publié le 9 Octobre 2015

Figues gratinées au chèvre

C'est la saison des figues ! L'occasion donc de se faire une délicieuse petite entrée vite faite, bien faite ! A servir avec une petite salade verte et des toast par exemple.

  • 1 ou 2 figues par personne (selon l'appétit des convives et la suite du menu !)
  • un rondin de chèvre (il faut compter environ 2 cm de chèvre par figue)
  • quelques pignons
  • un peu de miel liquide
  • thym

Préchauffer le four à 200°C.

Laver les figues (si vous en trouvez des bio, c'est mieux, vous pourrez manger la peau). Inciser le haut des figues en croix (sans aller jusqu'en bas). Les déposer dans un plat à gratin légèrement huilé. Glisser une tranche de chèvre dans les sillons des figues. Saupoudrer de thym, ajouter un filet de miel et terminer par quelques pignons.

Mettre au four quelques minutes le temps que le fromage soit gratiné. Servir aussitôt avec une petite salade et des toasts.

Figues gratinées au chèvre

Publié le 4 Juillet 2015

Roulé aux tomates et au chèvre (sans gluten)

Je continue sur ma lancée de recettes anti-canicule et sans gluten ;-)

J'ai trouvé cette recette sur le blog "pichalafraise" : http://pichalafraise.over-blog.com/article-roule-apero-tomate-et-chevre-frais-aux-herbes-106773702.html

C'est délicieux et super frais, en plat avec une petite salade, ou en fines tranches à l'apéro.

  • 15g de farine de riz (ou de farine normale si vous n'êtes pas intolérant)
  • 25g de fécule de mais
  • 3 oeufs
  • 1 cuill à soupe bombée de concentré de tomates
  • 50 g de fromage rapé (j'ai mis moitié emmental moitié parmesan)
  • 1 cuill à café de baking powder (poudre à lever)
  • 80 g de beurre
  • un peu de paprika
  • un peu de poivre de cayenne
  • 1 fromage de chèvre frais (type chavroux)
  • 1 petit suisse ou une grosse cuillère à soupe de fromage blanc
  • herbes fraiches : ciboulette, basilic, persil, ...

Préchauffer le four à 200°C

Séparer les blancs des jaunes. Monter les blancs en neige.

Dans un saladier, battre les jaunes au batteur électrique avec 12 ml d'eau bouillant jusqu'à obtenir un mélange mousseux et plus volumineux. Ajouter alors au fouet la farine de riz, la fécule de mais, le baking powder, le concentré de tomates, le beurre fondu, un peu de paprika et de poivre de cayenne (une pointe de couteau) et le fromage rapé. Terminer en incorporant délicatement à la spatule les blancs en neige.

Verser et étaler assez finement avec le dos d'une cuillère cette pâte en rectangle sur une plaque du four couverte de papier sulfurisé (ça ne couvrira pas toute la surface de la plaque, mais presque, c'est normal) ou dans un moule silicone rectangulaire de faible hauteur. Faire cuire au four préchauffé 8 à 10 minutes. Une fois cuit, démouler le gâteau et le laisser tiédir.

Ecraser dans un bol le chèvre frais et le fromage blanc, saler et poivrer et ajouter des herbes fraiches ciselées. Etaler ce mélange sur le rectangle de pâte. Rouler le gâteau sur lui même en essayant de serrer suffisamment, puis envelopper ce "boudin" de film alimentaire, et le laisser reposer au frigo minimum quelques heures.

Couper en tranches et servir avec une salade, ou pour l'apéro.

Roulé aux tomates et au chèvre (sans gluten)
Roulé aux tomates et au chèvre (sans gluten)

Publié le 28 Juin 2015

Taboulé de chou fleur

Ils annoncent caniculaire en Belgique pour les prochains jours, météo parfaite pour tester de nouvelles salades bien rafraichissantes...

J'avais goûté pour la première fois un taboulé de chou-fleur chez une amie il y a 2 ans, et avais trouvé ça très bon et original. On y voit presque que du feu, c'est full vitamines et sans gluten! Je n'avais depuis lors jamais testé la recette... c'est chose faite ! Merci Juliette pour l'idée !

  • 1 petit chou-fleur (ou un demi si il est gros)
  • 1 concombre
  • 3 tomates
  • un petit bouquet de persil
  • une vingtaine de feuilles de menthe
  • une grosse poignée de raisins secs blonds
  • huile d'olive
  • un citron
  • sel, poivre

Faire gonfler les raisins secs dans une tasse d'eau chaude.

Détacher au couteau les fleurettes de chou-fleur en enlevant les plus grosses tiges. Les rincer, puis les mixer finement au robot ménager pour obtenir une sorte de semoule.

Semoule de chou-fleur obtenue au robot ménager

Semoule de chou-fleur obtenue au robot ménager

Peler le concombre, l'épépiner (enlever la partie centrale où se trouvent les pépins) et le couper en petits dés. Laver et faire de même avec les tomates.

Dans un saladier, mettre la semoule de chou-fleur, les tomates, les concombres, les raisins secs égouttés. Ajouter un jus de citron, un peu de sel et de poivre (selon le goût), le persil et la menthe finement ciselés et quelques cuillères à soupe d'huile d'olive. Bien mélanger et rectifier l'assaisonnement selon votre goût. Mettre au frigo minimum 1h pour que ce soit bien frais et parfumé.

Toutes les variantes sont possibles : ajouter de la coriandre, des pignons grillés, un oignon rouge coupé finement, des dés de poivrons, etc...

Taboulé de chou fleur

Publié le 29 Mai 2015

Amaretti

Je continue sur ma lancée "italienne" avec ces délicieux petits biscuits aux amandes super faciles à réaliser, et qui se conservent très bien plusieurs jours dans une boîte métallique !

Pour environ 30 amaretti :

  • 200g de poudre d'amandes
  • 150 g de sucre impalpable + un peu de sucre glace pour saupoudrer
  • 2 blancs d'oeufs
  • quelques gouttes d'extrait d'amandes

Dans un grand bol mélanger à la fourchette tous les ingrédients, pour obtenir une pâte épaisse et collante.

Mettre un peu de sucre impalpable sur ses mains. Avec une cuillère à café, prélever un peu de pâte de la taille d'une noix, et former une boule avec les paumes des mains. La disposer en l'aplatissant un peu sur une tôle du four couverte de papier cuisson ou d'une feuille silicone. Recommencer l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Saupoudrer les amaretti d'un peu de sucre impalpable à l'aide d'une petite passette .

Faire cuire au four préchauffé à 175°C pendant environ 12-15 minutes jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants mais encore moelleux à l'intérieur. Les laisser refroidir sur une grille.

Amaretti

Publié le 6 Mai 2015

Gâteau au chocolat sans lactose ni gluten

Une nouvelle recrue familiale étant intolérante au gluten et au lactose (bienvenue Caro ;-) !) , je commence à m'intéresser d'un peu plus près aux recettes ne contenant pas ces ingrédients...

J'ai déniché cette recette sur le blog www.unflodebonneschoses.fr , et le résultat est plus que satisfaisant, le goût est délicieux avec un subtil petit arôme d'amandes !

  • 125 g de chocolat noir
  • 100 g de purée d'amandes
  • 100 g de sucre de canne non raffiné
  • 4 oeufs
  • 55g de farine sans gluten (la recette originale mentionnait 65 g de farine de sarrasin. Comme je n'en avais pas, j'ai mis 55 g d'un mélange de farines de chataîgnes, de quinoa et de riz)
  • 1 pincée de sel
  • une cuillère à soupe d'amandes ou de noisettes grossièrement hâchées

Faire fondre le chocolat noir au bain marie. Y ajouter la purée d'amandes, bien mélanger.

Dans un grand bol, fouetter les oeufs entiers avec le sucre et la pincée de sel. Quand le mélange est bien mousseux et a pris du volume, ajouter la farine et continuer à battre à petite vitesse jusqu'à incorporation de la farine.

Ajouter le chocolat fondu et mélanger délicatement à la spatule en silicone.

Beurrer et fariner un moule en couronne, parsemer le fond des noisettes/amandes grossièrement hâchées. Verser la pâte dans le moule et faire cuire environ 25 minutes au four préchauffé à 180°C. La pointe d'un couteau doit ressortir du gâteau encore un peu humide, c'est meilleur si le gâteau n'est pas trop cuit et trop sec...

Démouler et laisser refroidir. Servir saupoudré de sucre impalpable, éventuellement avec une sauce anglaise.

Gâteau au chocolat sans lactose ni gluten
Gâteau au chocolat sans lactose ni gluten

Publié le 25 Avril 2015

Salade de quinoa au fenouil et écrevisses

Pour 4 à 6 personnes :

  • 1 beau fenouil
  • 2 oranges de table (oranges de montagne)
  • 150 g de chair d'écrevisses
  • un demi bouquet d'aneth frais
  • huile d'olive
  • vinaigre de xérès
  • poivre
  • 200 g de quinoa (ou d'un mélange quinoa - boulghour)

(Facultatif : la veille, faire germer le quinoa : Le quinoa germe facilement et rapidement! Pas nécessaire d’utiliser un germoir, une simple passoire à fines mailles fait très bien l’affaire... Il suffit de bien rincer les grains de quinoa puis de les mettre à tremper pendant quelques heures ou une nuit. Le lendemain matin, les rincer et les égoutter dans une passoire fine. On laisse germer dans la passoire, à l’abri de la lumière (sous un linge propre par exemple), toute la journée et le soir on peut voir les petits germes pointer. Si on laisse germer plus longtemps, il faut rincer deux fois par jour.)

Rincer le quinoa et le cuire à l'eau bouillante salée pendant environ 12 minutes (si vous l'avez fait germer, cela cuit plus vite. Si il a germé longtemps il n'est , paraît-il, même pas nécessaire de le cuire (je n'ai jamais testé)). L'égoutter et le laisser refroidir.

Nettoyer le fenouil (ôter les tiges filandreuses du dessus, et la base), le couper en fins petits cubes ou lamelles. Peler les oranges à vif et les couper en morceaux (garder le jus de la planche à découper). Mélanger le fenouil, les oranges, et les écrevisses. Y ajouter 6 cuillères à soupe d'huile d'olive, 2 cuillère à soupe de vinaigre de xérès, le jus d'orange qui restait sur la planche à découper, l'aneth ciselé, et quelques tours de moulin à poivre. Bien mélanger.

Mélanger la salade avec le quinoa refroidi (ou le servir à part dans l'assiette).

Salade de quinoa au fenouil et écrevisses
Salade de quinoa au fenouil et écrevisses