Articles avec #confitures-choco tag

Publié le 15 Novembre 2016

Une recette bien de chez nous, et simplissime à réaliser ! 

Je suis plutôt adepte des petits déjeuners salés, mais de temps en temps, sur du pain bien frais, c'est super bon :-). On peut aussi l'utiliser dans le fond d'une tarte aux pommes ou à la place du carré de chocolat dans des mi-cuits. 

Pour un pot à confiture de pâte de spéculoos : 

  • 20 cl de lait concentré sucré
  • 10 cl de lait
  • 200 g de spéculoos grossièrement émiettés 

Faire chauffer le lait concentré et le lait dans un poêlon , ou dans un plat en verre au micro-ondes. Ajouter les spéculoos, bien mélanger, verser dans un pot à confiture et laisser refroidir. Cela se conserve plusieurs semaines au frigo, ou quelques jours à température ambiante. 

Pâte de spéculoos

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Confitures-Choco

Publié le 10 Septembre 2016

Confiture de rhubarbe aux abricots secs

Ce qui est chouette avec la rhubarbe, c'est qu'elle se marie bien avec presque tous les autres fruits... Et mon pied de rhubarbe dans le jardinsemble inépuisable cette année... Parfait donc pour varier les parfums de confiture ou de délicieux crumbles !

  • 1 kg de rhubarbe
  • 200 g d'abricots secs
  • 400 g sucre
  • 200g sucre gélifiant 1kgfruits/500g sucre

Idealement la veille, laver les tiges de rhubarbe et les couper en tronçons d'environ 1 cm. Couper les abricots secs en petits cubes. Dans une grande casserole, mélanger les fruits avec les 400g de sucre. Couvrir et Laisser reposer jusqu'au lendemain pour que la rhubarbe rende bien son jus (ou à defaut au moins 2-3h).

Porter le mélange à ébullition puis laisser mijoter à feu plus doux environ 8-10 minutes jusqu'à ce que la rhubarbe soit bien tendre. Ajouter alors le sucre gélifiant, et remettre le feu plus fort. Laisser cuire 3 minutes à gros bouillons. Mettre immédiatement en pots préalablement stérilisés à l'eau bouillante. Pour une meilleure conservation, une fois le couvercle mis, retourner chaque pot et le laisser "tête en bas" 2 minutes pour stériliser l'air résiduel contenu dans le pot.

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Confitures-Choco

Publié le 19 Octobre 2014

Confiture des îles : Ananas-Vanille-Citron vert !

Me voici de retour de 12 jours de vacances à La Réunion ! Top destination si, comme moi, vous aimez un peu/beaucoup/passionnément la randonnée !

Tous les matins au petit déj', nous avions droit à des confitures plus exotiques les unes que les autres : litchis, ananas, banane, tamarinier, ...

Comme la Réunion est connue pour ses délicieux ananas (de la variété Victoria, bien sucrée) et sa vanille Bourbon (c'est un esclave réunionnais qui découvrit d'ailleurs le procédé de fécondation artificielle de la vanille, permettant d'augmenter les rendements!), je vous propose aujourd'hui cette recette de confiture d'ananas. Très bon sur du pain, mais aussi dans du yaourt ou fromage blanc !

  • Un gros ananas bien mûr (il faut 900 g d'ananas après épluchage)
  • 350 g de sucre
  • 250 g de sucre gélifiant extra-fruit (marque Tirlemont - 1kg de fruits pour 500 g de sucre)
  • 1 citron vert
  • 1 belle gousse de vanille

La veille : Peler l'ananas en ôtant bien tous les "yeux". Enlever également le trognon central qui est souvent trop dur.

Couper l'ananas en tous petits dés. Les mettre dans une grande casserole, et y ajouter uniquement les 350g de sucre "normal". Râper finement le zeste du citron vert au dessus de la casserole. Couper la gousse de vanille en deux dans la longueur, gratter les graines noires au dessus de la casserole, puis mettre la gousse dans la casserole. Mélanger avec une cuillère en bois, et laisser reposer une nuit pour que les saveurs diffusent bien et que l'ananas rende son jus.

Confiture des îles : Ananas-Vanille-Citron vert !
Confiture des îles : Ananas-Vanille-Citron vert !

Le jour même :

Stériliser vos pots et couvercles de confiture (avec cette quantité là, on fait environ 4 petits pots ou 3 grands). Moi je les passe 3 minutes à la marmite à pression.

Ajouter un demi jus de citron vert dans la casserole, et porter le mélange ananas-sucre à ébullition. Faire cuire à petits bouillons pendant environ 15-20 minutes le temps que les morceaux d'ananas s'attendrissent. Enlever alors les gousses de vanille, et passer rapidement le mixer plongeur dans la confiture pour la mixer partiellement (ou totalement si vous préférez qu'il ne reste pas de morceaux... Moi j'ai mixé environ la moitié de la casserole).

Ajouter alors les 250g de sucre gélifiant, remettre sur feu fort et faire bouillir à gros bouillons pendant 3 minutes (ou selon les instructions de votre paquet de sucre gélifiant).

Verser la confiture bien chaude dans les pots, et les remplir presqu'à rabord. Fermer aussitôt avec les couvercles. (Moi je retourne alors les pots pendant 1 minute pour stériliser le résidu d'air à travers la confiture chaude)

Confiture des îles : Ananas-Vanille-Citron vert !

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Confitures-Choco

Publié le 1 Octobre 2014

Gelée de coings

Petite recette de saison aujourd'hui : la fabrication de la gelée de coings !

Cela se trouve difficilement dans le commerce, mais c'est un délice sur les tartines... double raison de la faire par soi-même ! Alors n'hésitez plus, allez secouer le vieux cognassier du fond du jardin !

La quantité de sucre que l'on ajoute dépend du volume de jus de coings que l'on obtient , et les différentes recettes que j'ai vues font ajouter entre 800 grammes et 1 kg de sucre par litre de jus.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser de façon intuitive, cela ne change rien au taux de sucre dans le produit fini : une gelée de coings prend à condition qu'elle ait été amenée à la température cible de 103-105°C (température à laquelle la concentration en sucre est d'environ 65%). Si on met moins de sucre au départ, la gelée mettra simplement plus longtemps à atteindre cette concentration, parce qu'il y aura plus de liquide à faire évaporer...

L'utilisation d'un thermomètre de cuisson n'est pas indispensable mais se révèle donc très pratique pour réussir sa gelée !

- coings mûrs (il en faut minimum 1,5 kg pour obtenir un litre de jus)
- sucre (800-900 g par litre de jus de coing)
- citrons (1 jus de citron par litre de jus de coing)

Lavez ou frottez les coings avec un torchon sec pour retirer le duvet. A l'aide d'un couteau bien aiguisé (et oui, les coings, c'est souvent dur comme de la pierre!) , coupez les fruits en quatre, ôtez les éventuelles parties abimées, et coupez-les en gros dés. Il n'est pas nécessaire de les peler, ni non plus nécessaire absolument de retirer le coeur/les pépins (cela donne parait-il bon goût à la gelée).

Mettez les fruits dans une grande marmite, versez juste assez d'eau pour les recouvrir, couvrez, et amenez à ébullition. Laissez cuire 1 heure environ à couvert, jusqu'à ce que les fruits soient bien tendres. Si vous avez une marmite à pression, faites cuire les fruits environ 25 minutes à partir du sifflement de la soupape.

Versez les fruits et le jus à travers une passoire fine dans un grand saladier, cela permet déjà d'obtenir une bonne partie du jus. Ensuite prenez une étamine, et pressez les fruits à la main pour extraire un maximum de jus. (Il vaut mieux bien sûr avoir fait refroidir le tout avant, histoire d'éviter de se brûler les doigts ;-) )

Mesurez la quantité de jus obtenu et versez-le dans une grande casserole (à moins que vous n'ayez vraiment une énoooorme casserole, cuisez maximum 1,5 litre de jus à la fois, sinon ça a une facheuse tendance à déborder quand cela bouillonne ! ). Pour chaque litre de jus, ajoutez le jus d'un citron et environ 900g de sucre.

Mettez la casserole sur feu vif et mélangez régulièrement jusqu'à ce que le sucre soit dissout. Amenez à ébullition et faites cuire en écumant régulièrement la surface. Ne perdez pas votre casserole de vue, car attention aux débordements quand cela fait de gros bouillons ! Vérifiez régulièrement la température de la gelée avec le thermomètre, jusqu'à ce qu'elle atteigne 103-105°C (il faut compter en général entre 10 et 20 minutes de cuisson selon la quantité d'eau contenue dans votre jus ).

Si vous n'avez pas de thermosonde, comment vérifier que votre gelée est assez cuite ? : Mettez une soucoupe au congélateur pendant que le gelée cuit. Pour vérifier que la gelée est prise, versez une goutte sur la soucoupe très froide, attendez quelques secondes, puis penchez la soucoupe : si la goutte glisse, la gelée doit cuire plus longtemps. Si elle fige, la gelée est prête.

Pendant que la gelée cuit, stérilisez les pots et les couvercles. Je les passe à la marmite à pression pendant 3 minutes, mais vous pouvez aussi les passer au lave-vaisselle ou à l'eau bouillante 10 minutes.

Versez la gelée très chaude dans les pots à l'aide d'une petite louche jusqu'à environ 1-1,5 cm du rebord. Essuyez les rebords et les éventuelles coulures à l'aide d'un torchon humide bien propre. Percez les éventuelles bulles d'air en surface avec un cure dent. Couvrez les pots d'un essuie propre jusqu'au lendemain. Faites alors fondre de la parafine et en mettre une couche d'environ 5-8 mm sur chaque pot. Laissez refroidir la parafine avant de mettre les couvercles et de ranger vos gelées dans l'armoire jusqu'à la prochaine tartine ;-)

Gelée de coings

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Confitures-Choco

Publié le 25 Août 2014

Confiture de melon à la baldiane

Voici une recette de confiture aux saveurs un peu plus exotiques : ça change de la confiture aux fruits rouges... C'est une recette que j'ai découverte en discutant cuisine lors d'un trek en Indonésie l'an dernier, merci à Noëlle pour l'idée ;-) !

  • 800 g de melon galia (épépiné et pelé)
  • une étoile de baldiane (anis étoilé)
  • 300 g de sucre
  • 250 g de sucre gélifiant Extra-Fruit (Tirlemont - 500 g sucre pour 1000g fruits)

Couper le melon en petits morceaux, le mettre dans une grande casserole avec le sucre normal et l'étoile de baldiane . Laisser macérer quelques heures ou une nuit.

Porter à ébullition et laisser cuire quelques minutes jusqu'à ce que les fruits soient bien tendres. Ajouter alors le sucre gélifiant, reporter à ébullition jusqu'aux gros bouillons et compter 3 minutes de cuisson à partir de ce moment là.

Mettre en pots stérilisés directement, remplir presque jusqu'à ras-bord et fermer aussitôt. (Après moi je retourne les pots pendant 1 minutes pour bien stériliser l'air emprisonné dans les pots).

Confiture de melon à la baldiane

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Confitures-Choco

Publié le 12 Juin 2014

Confiture de fraises parfumée à l'estragon

Voici une recette de confiture de fraises avec une petite touche d'originalité, dont la recette m'a été donnée par une amie d'enfance. Merci Perrine ;-) ! Le goût d'estragon est subtil, mais très bon. C'est la pleine saison des fraises , l'occasion de ressortir vos vieilles marmites en fonte ;-) !

  • 1 kg de fraises
  • une dizaine de belles feuilles d'estragon (en mettre plus si vos feuilles sont toutes petites...)
  • 750 g de sucre gélifiant (type Tirlemont Sucre gélifiant Minute 1kg fruits / 1 kg sucre)
  • un peu de poivre

Couper les fraises en 4 et les faire macérer quelques heures voir toute une nuit avec le sucre, l'estragon finement ciselé et une dizaine de tours de moulin à poivre.

Porter à ébullition et laisser cuire à gros bouillons 4 minutes (selon les instructions de votre sucre gélifiant). Verser directement dans des pots (stérilisés 3 minutes à la marmite à pression au préalable), les remplir presqu'à rabord, et fermer directement le couvercle. Pour que la confiture se conserve plus longtemps, je retourne les pots fermés dès qu'ils sont remplis, je les laisse comme ça une minute puis je les remets droits (ça permet de stériliser l'air restant dans le pot au contact de la confiture bouillante).

Rédigé par APpétissant

Publié dans #Confitures-Choco

Publié le 16 Juillet 2013

C'est de saison, et avec le beau soleil de ces derniers jours, les groseilles n'attendent plus que d'être cueillies pour être transformées en gelée ou autres tartes...

Je fais ma gelée de groseilles presque sans cuisson, comme elles contiennent beaucoup de pectine cela prend très bien.

  • groseilles rouges
  • le poids du jus obtenu en sucre
  • (éventuellement, vous pouvez ajouter aux groseilles un peu de framboises fraiches ou même surgelées)

Mettre les groseilles lavées mais non égrénées dans une grande casserole, et faire chauffer à feu moyen jusqu'à ce qu'elles éclatent et rendent du jus. Attendre que cela refroidisse avant d'extraire le jus à l'aide d'une étamine.

Jus fraichement pressé à l'étamine

Jus fraichement pressé à l'étamine

Vous pouvez aussi obtenir le jus avec une casserole-extracteuse à vapeur. Cela donne un jus et une gelée plus clairs. Perso je préfère le faire à l'étamine, la gelée est plus dense et je trouve plus savoureuse...

Peser le jus obtenu, et le porter à ébullition 2 minutes. Hors du feu, ajouter alors PETIT à PETIT le même poids de sucre en mélangeant sans cesse avec une cuillère en bois. Il ne faut surtout pas ajouter tout le sucre en une fois, il se dissoudrait moins bien.

Mettre en pots dès que tout le sucre est bien dissous (je passe au préalable mes pots à la marmite à pression 3 minutes pour les stériliser). Percer les éventuelles petites bulles d'air en surface avec un cure dent. Attendre le refroidissement complet avant de couvrir de parafine (je laisse en général les pots reposer une nuit couverts d'un essuie de vaisselle propre avant de parafiner le lendemain matin).

nb : Le jus de groseille se surgèle très bien, si vous voulez faire des gelées plus tard dans l'année !

Publié le 29 Mai 2013

Confiture de rhubarbe-banane

La saison de la rhubarbe commence... Celle de mon jardin n'est pas encore bien grande, mais mon papa m'en a ramené d'Ardennes le w-e dernier : l'occasion de faire la première fournée de confiture de la saison ! Je mange rarement de la confiture, mais j'avoue que j'ai un petit faible pour celle-ci... Sur une bonne tartine, ou dans un yaourt nature, mmmh c'est trop bon !

Ingrédients pour environ 4 pots de confiture :

  • environ 900g à 1 kg de tiges de rhubarbe
  • 1 banane
  • 400 g de sucre
  • 250 g de sucre gelifiant Candico ExtraFruit

Peler la rhubarbe et la couper en tronçons de 1-2 cm. Les mettre dans une grande casserole avec le sucre "normal", et laisser macérer quelques heures ou une nuit.

Préparer 4 pots à confiture, les stériliser (je les mets 3 minutes dans la marmite à pression) et les faire sécher sur un essuie propre.

Ajouter la banane coupée en très petits morceaux. Porter à ébullition, puis laisser cuire à petits bouillons environ 10-12 minutes. Ajouter alors le sucre gélifiant, mélanger et faire bouillir trois minutes.

Mettre en pot et bien refermer le couvercle directement.

Confiture de rhubarbe-banane
La technique de ma maman pour conserver plus longtemps la confiture : une fois le pot rempli et bien fermé, le retourner 30 secondes pour que l'air contenu se stérilise au passage à travers la confiture bouillante)

La technique de ma maman pour conserver plus longtemps la confiture : une fois le pot rempli et bien fermé, le retourner 30 secondes pour que l'air contenu se stérilise au passage à travers la confiture bouillante)

Publié le 27 Février 2013

image

Alors là , c’est troooop bon, à 2000 lieux des chocos industriels pleins d’huile de palme! Mais planquez bien le pot au fond du frigo, sinon vous risquez de tout déguster à la petite cuillère en moins de temps qu’il faut pour le dire ;-) 

  • 100 g de beurre
  • 3 cuillère à soupe de sucre
  • 3 barres de chocolat noir (75g)
  • 2 oeufs

Faire fondre le beurre, le chocolat et le sucre ensemble, au micro-ondes ou dans un poêlon. Laisser un peu tiédir, puis ajouter les oeufs un à un et battre au mixer plongeur. 

image

Verser dans un pot de confiture et laisser prendre au frigo quelques heures. Ce choco se conserve bien au frigo une semaine (mais si vous êtes plusieurs sur le pot, il ne durera sûrement pas aussi longtemps ;-) ).

image